Poèmes, Photographies, Infographies, Peintures et Créations de Michèle Schibeny
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA ROUTE VAGABONDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michèle Schibeny
Admin


Féminin
Nombre de messages : 5502
Age : 56
Localisation : NEVERS
Emploi/loisirs : Poète, Photo-Infographiste
Humeur : artistique !
Date d'inscription : 30/09/2008

MessageSujet: LA ROUTE VAGABONDE   Ven 3 Oct - 17:11







La route vagabonde





Où qu'elle mène je sais bien qu'elle me plait
Parce qu'elle traverse ces herbes plus folles
Je l'aime et puis chaque fois d'elle je renais


Cela commença quand je l'ai trouvé couché
Ses cheveux tout étalés blonds autour de Lui
Endormi il semblait une divinité


Je ne savais que faire, m'arrêter ou fuir
J'étais là, toute bête en un rêve cruel
Admirant ses longs cils doux à s'évanouir


Ô qu'il m'aperçoive à l'observer sans façon
Me fit reculer puis tomber près de sa main
Les champs n'en ont même pas conçu de soupçon


Décidé dans un fort frisson venu du vent
Il n'était question que je parte à reculons
Mes yeux fixés sur tout son corps éperdument


Déjà mon sang m'avait quittée je le sentais
Le froid de la peur m'enserrait de ses douleurs
Mais je n'avais de temps pour encor l'écouter


Prenant, pour avancer, ma jupe autour de moi
Je m'approchais tout tendrement de son visage
Et caressais la soie de ses cheveux. Pourquoi ?


Ce contact me plongea dans une transe folle
C'est alors sa peau qui cria de l'embrasser
Et aussi mon coeur soulevant ma camisole


Quand la brise fit ondoyer tous les buissons
J'en profitai pour déposer au frais vermeil
De ses lèvres, mon baiser, tout léger pinson


Mais cela ne me suffit je dois vous le dire
Il était trop beau et l'endroit bien trop intime
Pour ne pas me couler contre son flanc à lire


Toutes ses émotions et ses soupirs d'ivresse
Sa respiration et ses lents gémissements
Ses râles graves et silences de faiblesse


Nos mains enlacées je m'endormis avec Lui
Sur le pré, nos cheveux câlinement mêlés
Nos visages tournés vers un ciel gris de pluie


C'est la lune au zénith qui enfin m'éveilla
Et une étoile filante, je vous le dis
Et fort aussi le crois, allez savoir pourquoi


Sur la route vagabonde Il revient parfois
Dit-on, mais plus jamais je ne l'ai rencontré
L'herbe est restée couchée là, depuis nos émois


Où qu'elle mène je sais bien qu'elle me plait
Cette histoire d'amour sans refrain ni parole
Je l'aime et puis chaque fois d'elle je renais





© La Belle









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredaimer.forum-actif.net
 
LA ROUTE VAGABONDE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cormac McCarthy, La route
» FORSTER sans Ivory: A Passage to India (La Route des Indes)
» [News] Barres anti-roulis pour une meilleure tenue de route
» [diorama] Garage CITROËN de la route de Colmar
» Jack Kerouac - Sur la route et autres écrits

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE D'AIMER :: TOUS LES POEMES DE MICHELE SCHIBENY-
Sauter vers: