Poèmes, Photographies, Infographies, Peintures et Créations de Michèle Schibeny
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'HOMME ET LA MACHINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michèle Schibeny
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5509
Age : 56
Localisation : LES MAZURES
Emploi/loisirs : Poète, Photo-Infographiste, Peintre
Humeur : artistique !
Date d'inscription : 30/09/2008

MessageSujet: L'HOMME ET LA MACHINE   Dim 17 Juil - 0:08














L'Homme et la Machine






La machine hurle. Gigantesque monstre de fer
Qui crache des cauchemars et vomit un enfer.
Ses bielles déchirent l'air et crient cependant
Qu'elle écrase et qu'elle broie sous l'acier de sa dent.



Mécanique de génie, issue d'un grand cerveau
L'homme croit voir en elle l'espoir des temps nouveaux.



Et l'homme à ses côtés, chétif et minuscule
Croit la voir avancer mais c'est lui qui recule.
Effrayé par le bruit, suffocant dans les vapeurs,
Aveugle, sourd, pantin noir dévoré par la peur,
L'homme n'ordonne plus au monstre qui fabrique
Un vacarme mondial pour une fin biblique.



La machine imbécile décuple sa fureur :
Est-ce l'homme qui pleure ou est-ce la sueur ?
Et cet être qui rampe dans un corps décharné,
Comment peut-il émettre l'idée de se traîner ?
La machine veut tuer cette dernière idée ;
Cette chair pitoyable et ce cerveau vidé,
Rendus dociles et sages iront ramper debout.
Et l'homme s'il veut marcher, le fera à genoux !



Déjà il n'entend plus son coeur dans sa poitrine
Car ses battements-là sont ceux de la machine.



Et l'homme se croit mort. Il hurle d'épouvante,
Il se débat encor au sein de la tourmente.
Où son coeur s'est perdu, où ses pensées périssent ;
Il lutte acharné au bord d'un précipice.



Il voit demain un monde où l'homme n'est plus rien,
Soumis à des machines qu'il créa pour son bien,
Il aura tout perdu, et son âme et son coeur,
Ses plus grandes passions, ses plus nobles douleurs.
Cette chose de chair, abêtie, lamentable,
L'oeil ouvert et éteint sur un vide insondable,
Regardera son monde, uniforme et glacé
Où tout est formulé, étiqueté, classé.



Ces machines superbes pour les âges dorés
Construites pour servir l'homme vont le dévorer.
Et cet assemblage de sciences millénaires,
Qui devait conserver les idées éphémères,
Où l'homme croyait trouver son grand libérateur ;
Cette ruine impeccable a perdu son auteur ...



Alors cet homme, magnifique et sublime,
Dans un dernier sursaut s'arrachant à l'abîme,
Se jette sur la bête de plaques et de rivets.
Terrible il frappe, écrase, comme s'il avait
Les fléaux des fléaux réunis à sa perte ...



Un fracas. La machine s'écroule. Inerte ...



Maintenant l'homme écoute le coeur des hommes
Et le monde entier entend son coeur d'homme.





© Pierre Durand


















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredaimer.forum-actif.net
 
L'HOMME ET LA MACHINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» machine vraiment grand public
» Et maintenant : la machine à extraire le sperme humain.
» Homme lézard et Stegadon !
» Un homme de goût...
» Un homme tout nu !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE D'AIMER :: LES NOTES DE VIE DE PIERRE DURAND-
Sauter vers: