Poèmes, Photographies, Infographies, Peintures et Créations de Michèle Schibeny
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 . . . ABYSSES . . .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michèle Schibeny
Admin


Féminin
Nombre de messages : 5497
Age : 56
Localisation : NEVERS
Emploi/loisirs : Poète, Photo-Infographiste
Humeur : artistique !
Date d'inscription : 30/09/2008

MessageSujet: . . . ABYSSES . . .   Mar 14 Oct - 20:20










Abysses





J'erre de plages en grèves, lasse
Sur les pages glaciales de l'espace
Où s'installent en un instant, fugaces
Des orages violents qui m'arrassent


Quelques escales m'émancipent
Pour donner à tous mes mots l'or vif
Ou le bleu ardent et coupant du diamant
Comme la folle liberté à l'Absent


Je geins toutes mes viles angoisses
Qui durablement la nuit m'agressent
Sur le catafalque noir infernal
De mon coeur-catacombes abyssal


J'apprends du doux parfum du néant
Voyageant dans mon corps et dans mon sang
Pour avoir l'ennivrante sensation
D'un stérile semblant de but sans nom


Dés que se reprendra en moi l'enfant
Qui au vent secouera fort sa poussière
Aux aiguilles du temps toutes fières
Je m'accrocherai sans lacher séant


Et Tu seras là comme avant ...





© La Belle










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredaimer.forum-actif.net
fripou



Féminin
Nombre de messages : 990
Age : 52
Localisation : Gironde
Humeur : fluctuante
Date d'inscription : 19/09/2009

MessageSujet: Re: . . . ABYSSES . . .   Mar 29 Sep - 8:54

J'en ai fait quelques uns aussi dans le genre...

Tapies on se sait où elles surgissent sans bruit
Enserrant la poitrine dans un étau puissant
En un instant à peine c'est le jour qui s'enfuit
Plus rien n'a d'importance revoila nos néants

Une première larme perlant à la paupière
Qu'on ne peut retenir aux abords de nos gouffres
Moral à l'agonie hanté par nos cimetières
Attendre que se passent ces heures au goût de souffre

Plus d'envie, plus d'entrain, juste un immense vide
Dont l'écho trop violent nous appelle en ses fonds
Un désert sensoriel où l'âme devient aride
Se meurt de solitude, agonise, se morfond

Ecueils infranchissables d'un moral en déroute
Qui cherche du soutien sans pouvoir le trouver
Rien pour se raccrocher, plus de mots, plus d'écoute
Un coeur rempli d'effroi banni et réprouvé

Atmosphère qui opresse privée d'humanité
La noirceur s'insinue dans les moindres interstices
Attendre d'être en bas pour pouvoir remonter
Espérer le soleil en haut des immondices...


***************************************

C'est comme un rituel imposant sa violence
Surgissant du néant pour éclore au grand jour
Je vais bien un moment et soudain le silence
Mes angoisses reprennent tapies dans mes contours

Marre de ces sautes d'âmes qui me laissent à genou
Qui enserrent mon coeur dans un étau glacé
M'empêchant de respirer tout au moins tout mon saoul
Noircissant mes pensées trahies, cadenassées

Quelles sont donc les raisons de ces doutes subits
Qui saccagent mes heures sans même crier gare
Je deviens neurasthénique au fond de mon cagibi
Sans voir lueurs du jour mon coeur manque d'égards

Dégoût remplace envie alors que je m'enfonce
Vers des rives funestes qui se teintent de noir
J'ai besoin d'un sourire pour que sourcils défroncent
D'un sursaut de tendresse pour modifier l'histoire

Mon estomac remonte aux portes de la nausée
Et je sens la migraine poindre et fermer mes yeux
Besoin de tout jeter, de me dévaloriser
Quand chaque instant qui passe devient le plus odieux

Le cendrier déborde et ça ne change rien
Dans mon enfermement je ne vois plus personne
Juste volutes immondes annihilant tout lien
Je dépose les armes car seuls mes glas résonnent

Quand je serai au fond je pourrai remonter
M'aggripper aux bordures, tenter l'absolution
Je m'enlise dans l'ombre qui ne veut parlementer
Pour rejoindre la tombe de mes vaines illusions

***********************************

Mon âme s'est tarie, trop de larmes versées
Tout son coeur s'est éteint, brisé par les sanglots
Elle hésite et se meurt de trop tergiverser
Même ses refuges fantômes sont noyés sous les flots

Chagrin né du silence de l'indifférence
Quand seul vide répond à de pauvres élans
Un délit d'insipide qui fait interférence
Impression d'inutile perdue dans le néant

Se raccrocher comment sur des parois trop lisses
Infractuosités sur lequelles les doigts glissent
Quand chaque heure n'est que leurre et attente si vaine
Le cerveau en déroute vadrouille en morne plaine

Pourquoi avoir un coeur s'il ne sert à personne
Vouloir le partager pour que nos glas résonnent
Je retourne en mes antres aux allures de désert
Je n'encombrerai plus, je rejoins mes enfers...

**********************************

Je ne te les mets pas tous. Pas envie de te rendre neurasthénique mdr
:lax: :td:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michèle Schibeny
Admin


Féminin
Nombre de messages : 5497
Age : 56
Localisation : NEVERS
Emploi/loisirs : Poète, Photo-Infographiste
Humeur : artistique !
Date d'inscription : 30/09/2008

MessageSujet: Re: . . . ABYSSES . . .   Mar 29 Sep - 11:13

:levr: :levr: :levr: :levr:

Ils sont beaux !!! Vraiment trés b eaux !

N'est-ce pas nous aussi là ?

Je trouve que si moi ...

Alors j'aime aussi ce que je lis


:neiggg: :neiggg: :neiggg:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredaimer.forum-actif.net
fripou



Féminin
Nombre de messages : 990
Age : 52
Localisation : Gironde
Humeur : fluctuante
Date d'inscription : 19/09/2009

MessageSujet: Re: . . . ABYSSES . . .   Mar 29 Sep - 11:43

Bien sur que c'est nous mais ça fait si mal quelquefois...
Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michèle Schibeny
Admin


Féminin
Nombre de messages : 5497
Age : 56
Localisation : NEVERS
Emploi/loisirs : Poète, Photo-Infographiste
Humeur : artistique !
Date d'inscription : 30/09/2008

MessageSujet: Re: . . . ABYSSES . . .   Mar 29 Sep - 22:49

:toi:

Ouiii je sais ma puce ...

On finira par pouvoir regarder hier et plus loin sans larmes tristes au coin des yeux,

mais des larmes de reconnaissance parce que sans hier, nous ne serions rien ...


:arcci:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredaimer.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: . . . ABYSSES . . .   Aujourd'hui à 13:43

Revenir en haut Aller en bas
 
. . . ABYSSES . . .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Final Fantasy Les Abysses de l'Ombre
» La bataille des abysses (1.5/5)
» Abysses...
» Eldars Noirs des Abysses
» [Chattam, Maxime] Le diptyque du temps - Tome 2: Le requiem des abysses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE D'AIMER :: TOUS LES POEMES DE MICHELE SCHIBENY-
Sauter vers: