Poèmes, Photographies, Infographies, Peintures et Créations de Michèle Schibeny
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 . . . . VENT . . . .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michèle Schibeny
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5512
Age : 56
Localisation : NEVERS
Emploi/loisirs : Poète, Photo-Infographiste
Humeur : artistique !
Date d'inscription : 30/09/2008

MessageSujet: . . . . VENT . . . .   Mar 14 Oct - 21:00










Vent







Tu ne me reconnais pas, moi assise là, sans âme
Tu frôles mon visage me volant toutes mes larmes
Possèdant mon esprit, mon présent et mes douleurs
Tu virevoltes passionnément autour de mon coeur


Asséchant les océans il y a des milliards d'années
Tous les déserts brûlants ont peur de toi désormais
Quand l'eau se répand encor de fontaines d'innocence
C'est qu'à ta nature grandiloquante tu as fait violence


Tu te complais dans les plus virulents tourbillons
Adorant jouer avec mes habits que tu mets chiffon
Tu t'engouffres en mon corps et sans gêne t'imposes
Tu investis ma peine et me happe versatile méduse


Prince sanguinaire, immortel violeur toujours impuni
Tu serres fort sur ta cuisse ta longue épée téméraire
Au moindre signe de toi le monde se prépare amer
A endurer tes infernales vengeances inassouvies


Quand tu te calmes je crois un peu à une bénédiction
Quand tu es léger j'apprécie tes raffraîchissements
Mais tes colères explosives m'effraient en toute saison
Que tu craches en haleine de feu au souffle désespérant


La nuit tes gémissements abominables me tiennent éveillée
Même quand j'essaie de m'assoupir enfouie dans l'oreiller
Tu tempêtes sans discontinuer et de façon mauvaise
En te mourant sur le toit de ma maison où tu erres


Tu m'épuises de ta rancoeur dévastatrice pour l'éternité
N'existant que pour transpercer la nature ordonnée
Comme un soldat implacable qui ne sait pas reculer
Comme si Dieu t'avait confié un jour toutes ses armées


Pour que les hommes comprennent toutes tes effusions
Vent ivre chantant sans cesse ta liberté aux générations
Tu soulèves trop fort nos instants de ta volonté effrénée
Et j'apprends qu'il faut ainsi savoir hurler pour exister






© La Belle












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredaimer.forum-actif.net
 
. . . . VENT . . . .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du vent dans mes mollets - Moussafir / Mam'zelle Roüge
» moteur compound de GRAINE AU VENT
» Une pipe de vent...
» Le Vent de Feu
» Utilisation du Flex sur coupe-vent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE D'AIMER :: TOUS LES POEMES DE MICHELE SCHIBENY-
Sauter vers: